Liste des articles

La basse en décembre

Après la grosse reprise du mois dernier, cette fois, c’est un peu plus léger, mais c’est toujours là.

Sans pression, un peu tous les deux jours, pour refaire la corne, et continuer de se motiver tranquillement.

Continuer la lecture

Soilwork : A whisp of the Atlantic

Sorti discrètement début décembre, voici un petit EP de la part de Soilwork. Avec 5 titres, presque 37 minutes d’écoute et l’album Verkligheten sorti en 2019, on peut dire que le groupe ne s’ennuie pas.

Qu’en est-il de nous qui les écoutons ?

Continuer la lecture

DevilDriver : Dealing With Demons

Quatre ans après Trust no One, deux après Outlaws ‘till the end, DevilDriver revient en force avec un album studio qui s’annonce court mais intense.

J’ai mis un peu de temps pour me pencher dessus, car il est sorti le 2 octobre 2020. Alors est-ce que l’attente valait le coup ? Divulgâchis : oui ! Enfin, pour moi en tout cas.

Continuer la lecture

La basse en novembre

Après de très nombreux mois sans jouer, suite à ce qu’on pourrait appeler une déprime musicale, me voici de nouveau sur la brèche.

Ça fait plaisir de s’y remettre après tant de temps sans y avoir touché. Par pure envie (manque même) plutôt que par une sorte d’auto obligation que je commençais à ressentir. Je suis d’ailleurs impressionné par deux choses : la mémoire musicale, et la qualité de mon instrument qui ne s’est pas déréglé d’un poil. J’ai juste dû la réaccorder un brin.

En avant pour une reprise en fanfare !

Continuer la lecture

Dark Tranquillity : Moment

Sorti le 20 novembre 2020, voici le 12e Album studio d’un groupe que j’aime beaucoup. Moment sort dans une période compliquée, et vu les antécédents de Dark Tranquillity, on peut s’attendre sans surprise à un son qui va refléter ça.

Continuer la lecture

Mors Principium Est

Les pays du Nord sont connus pour leur nombre démesuré de groupes de métal. La statistique du nombre par habitant est d’ailleurs très amusante. De manière générale, le métal nordique est une mine regorgeant de filons. Nous allons aujourd’hui nous intéresser à un groupe Finlandais de Death mélodique.

Voyons ensemble si Mors Principium Est tire son épingle du jeu tant il y a d’excellents groupes aujourd’hui.

Continuer la lecture

Uada : Djinn

Uada est un groupe qu’on peut qualifier de « melodic black metal ». À vrai dire, on y trouve aussi beaucoup d’influences du Death, et ce 3e album sorti le 25 Septembre 2020 va nous l’envoyer en pleine poire.

Le phrasé est un peu rustre, mais c’est en fait la force de ce groupe, depuis ses débuts. Ça n’annonce rien, et ça te balance tout dans un son moderne, propre, accrocheur, avec un gros et magnifique travail sur la batterie.

D’ailleurs le single « Djinn », qui donne son nom à l’album a clairement annoncé la couleur. Entre continuité de l’œuvre et promesses de nouveautés, où se situe réellement le groupe avec cet album ?

Suivez-moi pour le savoir, mais d’abord échauffez-vous pour le headbang.

Continuer la lecture

La page « Mes Groupes » change

Elle devient « Les groupes ». En plus de ma liste de groupes qui existait déjà, vous y trouverez donc aussi, tout en bas, la liste des groupes faisant l’objet d’au moins un article sur ce blog.

Continuer la lecture

Cytotoxin

Il y a des événements graves qui laissent des marques indélébiles et inspirent des générations entières. Là, on parle plus précisément du 26 avril 1986. De l’explosion du réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl. 24 ans plus tard apparait en Allemagne un groupe de « Chernobyl death metal » : Cytotoxin.

Voici donc un groupe de Technical/Brutal Death Metal dont les paroles et l’univers gravitent autour de cette catastrophe. Enfilez votre combinaison et votre masque, puis tentons d’explorer sans ramasser trop de radiations.

Continuer la lecture

Avatar : Hunter Gatherer

Après un teasing de l’enfer à base de trois morceaux pour donner envie, le tout dernier album d’Avatar est enfin sorti.

Je dois admettre que je suis sur la réserve. Même si j’adore ce qu’ils ont fait jusqu’ici, sauf l’album Feathers & Flesh (il est objectivement bon, mais trop concept pour moi), les singles m’ont donné cette impression que justement, nous risquions d’avoir un album du même tonneau. Une œuvre expérimentale, difficile à comprendre.

Est-ce réellement le cas ? Je vais tenter d’y répondre. Et j’annonce d’entrée de jeu que ça ne sera pas facile.

Continuer la lecture